PORTRAIT D'ARTISTE

Amandine Maria
Amandine Maria Artist - Art Print Collector

Qui suis-je?

J’ai grandi à côté de Marseille et j’ai obtenu un master de sciences de l’art à l’université d’Aix en Provence. En 2003, j’ai commencé à travailler dans les jardins et à faire des expositions – surtout des sculptures et des installations –, puis j’ai décidé de me spécialiser à l’École Nationale Supérieure de Paysage où j’ai été formée à être paysagiste conceptrice. Je suis issue d’une famille de jardiniers, c’est sans doute pour cette raison qu’il m’a toujours semblé naturel de me consacrer au paysage.

Depuis 2013, je travaille sur une forme de dessin cartographique, les « cartes à pieds », qui me permet de réunir mes recherches artistiques et mes connaissances autour du paysage. Pour chaque dessin, je suis un protocole d’accès au paysage. Je vais d’abord y marcher sans idée préconçue de l’itinéraire pour faire l’expérience du lieu en question. J’y forme un catalogue visuel de l’endroit avec des photographies, des croquis… Je m’intéresse beaucoup à la végétation, à la géologie, que je représente toujours de la même manière, en suivant une légende. Plus tard, à l’atelier, je travaille à partir de cartes, de documents sur l’histoire du lieu… Les « cartes à pieds » sont une synthèse de tous ces éléments à la fois objectifs et subjectifs.

Ma rencontre avec l’art

J’ai été très chamboulée par les sculptures de Picasso lorsque j’étais étudiante. Les arts premiers aussi me fascinaient : c’était pour moi un mélange entre la culture de la terre et la sculpture qui me parlait beaucoup.

Un projet qui me tient à coeur

Je travaille sur des œuvres plus grandes, de format rond, prises dans un cercle de bois d’un ou deux mètres de diamètre qui tourneraient grâce à un système motorisé. J’aimerais retranscrire des paysages avec plusieurs ronds plus ou moins grands, faire des installations de tableaux comme des cadrans… Je travaille mes œuvres en tournant le papier en fonction des points de vue que j’ai dans le paysage, il faut toujours tourner la tête pour les lire, elles n’ont pas vraiment de sens de lecture ou d’accrochage sur un mur ; le format rond est donc peut-être le plus approprié.

Mon rêve, mon aspiration

« J’aimerais pouvoir partir en voyage et dessiner la France ou d’autres pays, être une artiste itinérante… » (Amandine Maria)