PORTRAIT D'ARTISTE

Claire Fanjul
Claire Fanjul Artiste Art Print Collector

Qui suis-je?

Je suis née en 1986 à Liège, mais je suis française. Durant ma formation universitaire, j’ai fait une thèse sur la gravure mêlant le travail d’artistes anciens et contemporains et ma pratique personnelle. J’ai ensuite basculé vers le dessin, tout en conservant le vocabulaire de la gravure : l’habitude de travailler à main levée, sans esquisse, comme pour une eau forte, la minutie d’un travail qui s’étale sur de nombreuses heures, son aspect presque méditatif, sa retenue… Ces deux éléments se retrouvent dans ma pratique professionnelle : j’ai donné des cours de gravure à l’université et réalisé des dessins en collaboration avec des marques – Hermès, Harmonia Mundi, Atlantic Records…

J’ai longtemps dessiné uniquement à la plume, puis je suis passée aux marqueurs Posca pour pouvoir créer sur des formes en 3D. J’aime qu’on puisse les manipuler et tourner autour comme si le dessin ne se terminait jamais. Je compose au fur et à mesure et je vois les motifs apparaître, se juxtaposer, et prendre sens en fonction de ce qui les entoure, ce qui laisse au spectateur une marge d’interprétation personnelle. Je m’intéresse aussi à la variété des textures et des matières, la faïence, le grain des œufs d’autruche, les veines du bois…

Ma rencontre avec l’art

On m’a dit que petite, je dessinais tout le temps, et je n’ai jamais arrêté. Le fait de pouvoir m’exprimer et créer un monde bien à moi me plaisait beaucoup. Ce que je dessinais était très fantastique, imaginaire, avec des personnages, beaucoup d’animaux, et finalement assez proche de ce que je peux faire aujourd’hui !

Un projet qui me tient à coeur

En ce moment, je travaille sur des jarres en bois ancien dans le genre des canopes égyptiennes. Je suis attirée par l’artisanat ; là où beaucoup voient une barrière entre artisanat d’art et art contemporain pur, j’aime justement passer de l’un à l’autre. Pour Hermès par exemple, mon art a été appliqué à un foulard, et je vais peut-être avoir l’occasion de travailler sur de la céramique.

Mon rêve, mon aspiration

« Comme je fais de petits formats, j’aimerais voir une pièce qui serait entièrement recouverte de mes dessins – agrandit numériquement évidemment, projetés, par exemple – où on serait plongé dans mon univers… » (Claire Fanjul)